• Ma bête noire ou plutôt mes bêtes rouges.......

    Décidément,  j'en aurai essayé des techniques pour en venir à bout.

    Toute fois, dés que l'on baisse les bras, ils reviennent de plus belle.....

    Franchement, si il n'y avait pas ce soucis, tout serait parfais. Ces bestioles sont franchement le grain de sable de le rouage...... et j'ai envie de dire GRRRRR

    Bref, chaque été, pendant et après un épisode de chaleur, ils reviennent...

    Malgré les nettoyages réguliers.

    Donc, sur les conseilles d'une amie qui a fait pendant plusieurs mois le test de deux produits qui ce sont révélés être très efficace et après avoir terminer le seau de bi-poux.

    J'ai acheté BYEMITE ce produit porte bien son nom je trouve ....

    Poux rouges encore & encore

     

    J'ai reçu mon produit début septembre et dès réception,j'ai attaqué le traitement sur mes 6 poulaillers.

    J'ai enlevé les copeaux et foins souillé, j'ai enlever les œufs fraîchement pondue, puis j'ai lessiver comme à mon habitude les murs plafond et sol à l'eau savonneuse (savon noir et pointe de javel).

    J'ai laissé séché, et ensuite j'ai pulvérisé BYEMITE et là c'est impressionnant, dés l'application du produit, des poux pas centaines sortent des fissures du bois (pourtant le lessivage à la brosse coco était intensif) et bien comme quoi, il fallait ce produit pour vraiment tuer ces acariens.

    J'ai fermé les poulaillers et quelques heures plus tard, les poux rouges et poux gris (poux gris = jeunes poux rouges pas encore gorgés de sang) sont sortis mourir sur les murs et sols.

    Bref, je n'ai jamais eut ce résultat avec d'autres produits. Donc, je suis contente de son efficacité.

    Bien sur, vue l'infestation que j'ai subit le mois dernier, il fallait faire ce traitement chaque semaine. 

    La proximité des poules lors du traitement n'est pas un soucis.

    J'ai pulvérisé l'intérieur mais aussi les parois extérieurs de chaque poulailler, ainsi que les palettes sur lesquelles ils sont posé et les piquets des parcs. Bref, j'ai tout pulvérisé..... Quand je déclare la guerre, je ne veux pas faire dans le détail.

    L'autre produit c'est l' IMOVEC un insecticide vétérinaire à appliquer une goutte dans le cou et une goutte sous chaque aile, il faut le demander au vétérinaire en format IMOVEC pour-on 15 ml.

    Je vois prochainement ma vétérinaire et je vais bien sur lui demander une prescription.

    Ma conclusion :

    Après plusieurs traitement de BYEMITE : résultat 0 poux rouges 

    Produit super efficace..... Je vous le recommande.

    Poux rouges : BYEMITE

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Comme promis, je vous livre ma conclusion sur le produit BI-POUX

    Avant d'appliquer le produit, vous devez impérativement suivre les instructions du fournisseur. Il est bien évident que l'on ne traite pas une zone sans avoir procédé au préalable au gros nettoyage.

    Donc, j'ai nettoyé les poulaillers, j'ai enlevé les copeaux et foin, j'ai passé l'aspirateur tonneau, car il faut dépoussiérer au maximum (les poux aiment la poussière), puis nettoyage à grande eau au savon noir et avec une petite brosse, j'ai frotté les murs, plafonds et sol des poulaillers. C'est assé physique, mais, gardez à l'esprit que cela est votre lutte contre les poux rouges, alors, mettez y du coeur à l'ouvrage et surtout frotter. Cela est super agréable je l'avoue car ça sent super bon, comme dans une fontaine laverie des années 1900 ou nos grands mères nettoyaient au savon de Marseille le linge à la brosse, je pense bien évidemment aux fontaines en pierre de Harcy village de mon enfance.

    savon noir

    Les poux détestent le savon noir cela les fait sortir de leurs cachettes.

    Ensuite je ressuie les murs et sols avec une lavette afin d'enlever l'excès d'eau et les poux qui sont sorti des fissures.

    Pas besoin d'attendre que tout soit sec, vous pouvez appliquer BI-POUX sur les murs.

    Ce produit est aussi fin que du talc à bébé, donc pour les murs, il faut le diluer en suivant les indications du fournisseur. Le produit blanchi au séchage (un peu comme le blanc de Meudon ou la chaux). Les murs deviennent blancs, ce qui est super, car ainsi, cela vous permets de voir si vous n'avez pas oublié des zones.

    Ma conclusion sur BI-POUX

    L'avantage du produit c'est qu'il ne contient aucun produit chimique et donc, les poules peuvent aller et venir même si le produit sur les murs n'est pas encore sec, il va sécher tranquillement, ce qui est impossible avec le Saniterpen qui lui reste dangereux tant qu'il n'est pas complètement sec.

    Important, le BI-POUX devient actif une fois sec.

    J'ai ensuite saupoudré le BI-POUX sur les sols. Comme je vous le disais, il est aussi fin que du talc, alors j'ai utilisé un chinois de cuisine pour le faire, ainsi j'ai pu de déposer uniformément sur toute la surface.

    J'ai remis les copeaux, et j'ai re-saupoudré de BI-POUX dessus, j'ai mis le foin pour les nids et encore une fois re-saupoudré le foin de BI-POUX.

    Je vous rappel, ce produit est inoffensif pour vos animaux.

    Mes cocottes pouvaient venir de suite dans les poulaillers. 

    Cependant, sachez que j'avais une très GROSSE invasion de poux rouges, le premier traitement n'a donc pas était très efficace (environ 25% de résultat), je n'ai donc pas baissé les bras, et j'ai recommencé l'opération chaque semaine. 

    A la seconde semaine, la population de poux rouges à commencé à diminuer de plus de la moitié. (soit environ 55% de résultat)

    A la troisième semaine, les poux rouges ont diminué de plus des trois quarts (soit environ 95% de résultat).

    Et enfin c'est au bout du 4 ème traitement, ou le résultat était bien au rendez vous  JE N'AI PLUS RIEN (100% de résultat). Je rappel que j'avais une TRES GROSSE invasion.

    Je vais continuer encore un ou deux traitements afin d'être sur d'avoir eut tout les individus et surtout pour la paix de mon esprit. Je vais enfin entrer dans l'hiver sans stress.

    Ce produit est donc TRES TRES efficace, et à la sortie de l'hiver je procéderai à un traitement préventif afin DE NE PLUS JAMAIS connaitre ce fléau.

    Et je pense, qu'il est très judicieux de faire cela 3 fois par an en préventif.

    En entrée de l'hiver (Octobre/Novembre), en sortie de l'hiver (Janvier/Février)  et en entrée de l'été (Juin/juillet) tout en procédant aux contrôles de vos installations car il ne faut pas hésiter à démonter les perchoirs ou pondoirs afin d'avoir une appréciation direct de la présence ou non de ces bestioles.

    Etre plus que vigilant l'été, car les chaleurs profitent à la multiplication.

    Aujourd'hui, je suis contente de ce produit qui complète mon étagère de produits nettoyants et désinfections de mes poulaillers.

    Ceci est mon expérience personnelle et j'insiste sur le fait que j'étais très infesté par les poux rouges.

    Ce produit est donc beaucoup plus efficace que le Saniterpen en terme d'attaque du problème poux rouges.

    J'utilise le Saniterpen depuis plus de trois ans chaque semaine, et cela n'a pas empêché aux poux rouges de proliférer depuis un an, la population de ces parasites à même plutôt continué à progressé surtout cet été.

    Le Saniterpen est très bien au quotidien (si je peux dire) mais pour prévenir est combattre les poux rouges ou gris rien de tel que BI-POUX. Je vais donc continuer à utiliser les deux produits car Saniterpen est un bon produit virucide, bactéricide et fongicides, ils sont donc complémentaire.

    Avec BI-POUX, en 4 grosses semaines de traitement, plus rien

    Alors aujourd'hui, je peux dire que seul BI-POUX est efficace contre les poux rouges.

    Je vous le recommande à 100%

    Côté contact, Je remercie Sophie et Nicolas pour leurs conseilles et soutient ainsi que Tic Tac et Zig Zag pour leurs encouragement à ne pas baisser les bras.

     Contact

             Blog Conseils : www.monbicarbonate.fr
         Boutique en ligne : www.compagnie-bicarbonate.com

    Bât. Innovalis - 3, Rue G. Pompidou - ZAE de l'Univers - 02300 Chauny
                                     Tél : 03.23.38.84.07

                   contact@compagnie-bicarbonate.com

     lien de retour

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    11 commentaires
  • Poux rouges traitement de choc

    Mon coq Coocky, m'a quitté jeudi dernier, et malgré les nettoyages hebdomadaire, j'ai manqué de vigilance, et je n'ai pas pensé aux abreuvoirs...

    Alors, la mort de mon Coocky fut un grand choc pour moi, car si j'avais tout regardé, il serait encore là aujourd'hui.

    Sa mue, les attaques des poux rouges ont eut raison de mon coco.

    Je suis rongé par la culpabilité, mais cela ne me le rendra pas, alors, il faut que j'avance et je dois penser à mes autres sujets. Que ce malheur me sert de leçon, et quelle leçon !!!!!

    Du coup j'ai parcouru le net à la recherche d'une autre solution contre l'invasion des poux rouge et je pense avoir trouvé LE produit.

    BI-POUX

    Mon colis sera surement livré ce matin, et tans mieux je suis pressée de le recevoir pour commencer le traitement.

    bi-poux 

    Le fournisseur est tellement sûr de l'efficacité de ce produit, qu'il vous rembourse votre produit si vous n'avez pas d'amélioration après une semaine de traitement, c'est pour vous dire à quel point, il est sûr de lui. 

    Alors, aux grands maux / les grands moyens.

    Le prix est un peu cher à mon goût, mais si cela est efficace et bien, la vie de mes cocottes n'à pas de prix.

    Voici le descriptif du produit, c'est long à lire, mais je vous conseille de le lire.

    Pour ma part, je mets beaucoup d'espoir dans ce produit, dommage que je ne l'avais pas acheté plus tôt.

    Les poux rouges des poules et des oiseaux, LE fléau des élevages!

    Le pou rouge... Le parasite le plus nuisible des volières

    De l’avis unanime des éleveurs, le pou rouge (Dermanyssus gallinae) est aujourd’hui le parasite externe le plus nuisible des volières, des pigeonniers et des poulaillers. Qu'il s'agisse d'oiseaux d'ornements, de petits élevages d'amateurs passionnés ou d'élevages de professionnels de poules pondeuses, de faisans ou de cailles, il est très rare de ne pas avoir été contaminé par ce parasite.

    On considère que 70 à 80 % des élevages professionnels de poules pondeuses sont touchés plus ou moins sévèrement. La conséquence est une baisse considérablement des pontes et même la mort par épuisement des poules dans les cas les plus graves. 

    Malheureusement, aucun oiseau n'est jamais complètement à l'abri des poux rouges. Ils peuvent être introduits dans la cage, la volière ou le poulailler par un nouvel arrivant, par un nouvel objet, et même... par l'éleveur lui-même. Le pou rouge peut séjourner temporairement sur l'homme et même sur les autres mammifères comme le rat ou le chien ! Cependant, il semblerait  que ce parasite soit rarement amené par des oiseaux sauvages (par exemple par un nid de moineaux ou de pigeons à proximité), car des études de l'ITAVI (Sophie Lubac, une des grandes spécialistes en France) ont mis en évidence que les souches sont différentes.

    Un ennemi redoutable

    Les éleveurs d'oiseaux amateurs (poules, pigeons, serins, perruches...) rencontrent aussi très souvent ce parasite. Et il est très difficile de s'en débarrasser. Le pou rouge est un acarien de 0,5 mm à 1 mm de long qualifié d'ectoparasite intermittent, ce qui signifie qu'il ne vit pas en permanence sur son hôte et qu'il ne le "visite" que pour se nourrir. Les poux rouges font la navette jusqu'à 8 à 10 fois par jour entre leur refuge (n'importe quelle anfractuosité possible, espace entre deux plaques, fissure dans le bois, interstice entre deux planches, à un angle de la construction...) et sa victime. Ils ne resteront qu'une à deux heures sur l'oiseau pour se gorger de sang, ce qui fera passer leur couleur du gris au rouge vif, puis plus tard au rouge sombre presque noir lorsque la digestion sera terminée. Les nuisances du pou rouge ne s'arrêtent pas là : il est maintenant établi que les piqûres transmettent de nombreuses pathologies via le sang... et même lorsque une volière ou un poulailler touché par une épidémie sont vidés et nettoyés, il suffit que des poux rouges ressortent de leur cachette après l'introduction de nouveaux oiseaux, pour qu'ils soient contaminés par les germes des oiseaux qui les ont précédés !

    Le pou rouge se reproduit très vite : une femelle peut pondre 100 à 200 oeufs par semaine, et le cycle complet (de la ponte de l'oeuf, puis à son éclosion et jusqu'à l'état d'adulte reproducteur) peut ne pas excéder une semaine dans des conditions de température et d'humidité favorables. En plus de cela, il est aussi exceptionnellement résistant : si la température et l'hygrométrie (humidité) viennent à baisser, ou si la nourriture vient à manquer, les poux rouges peuvent "hiberner" jusqu'à 8 mois sans se nourrir. Ils sont même capables de survivre en prélevant les protéines nécessaire dans les fientes, les plumes et la poussière.

    Le tableau est à peu près complet : l'ennemi est redoutable, il va falloir s'armer de courage et de patience !

    Comment détecter la présence des poux rouges sur vos oiseaux ?

    Si vous constatez ces symptômes:

    • Vos oiseaux dépérissent et semblent épuisés ?

    • Une mortalité inhabituelle touche vos couvées ?

    • Les oeufs comportent des petites tâches rouges ?

    Alors, il est probable que votre élevage est infesté.

    Mais pour en être certain, faites ce simple test:

    Accrochez une morceau de papier absorbant ou un chiffon blancs en boule à proximité des oiseaux... attendez quelques jours et dépliez-le. S'il y a des parasites dans votre élevage, ils se seront installés en priorité dans les plis.

    Mais rien n'est perdu... quelques règles de prévention permettent d'éviter ce fléau, et de le traiter lorsque on en est malheureusement affligé. Les conseils qui suivent vous aideront à faire le point et à bâtir votre plan de bataille !

    Un moyen efficace pour combattre les Poux Rouges

    Un nouveau concept: les poudres minérales

    Nos poudres minérales Bi-Poux® - disponibles en Flacon de 400 g, en Flacon de 100 g, en Seaux de 2 kg et en Seaux de 5 kg et ensacs de 20 kg - piègent les poux sans nuire aux oiseaux ou aux éleveurs. Elles ne contiennent pas d'insecticides neurotoxiqueset ne provoquent pas de résistance des parasites.  Leur efficacité contre les poux rouges est donc constante dans le temps.

    Elles immobilisent les parasites et les déshydratent. Nos tests réalisés en laboratoire le montrent clairement... Ce sont les poudres minéralesles plus efficaces disponibles actuellement. Elles ont fait l'objet de plusieurs brevets internationaux.

    Leur efficacité va dépendre de la qualité de leur application et de lapropreté des supports. Quelque soit le produit de traitement, il faut savoir que la poussière, les plumes et les fientes sont les alliées des poux rouges... Les surfaces doivent donc être les plus propres possibles.

    Comment appliquer cette poudre minérale ?

    Voici ce que vous devez faire dès que vous avez vos flacons de Bi-Poux®:

    Si votre volière ou votre poulailler est très lourdement infesté(ce qui se caractérise par des amas ou "grappes" de poux bien visibles), videz le entièrement, débarrassez-vous soigneusement de la paille ou de la litière (l'idéal étant de la brûler si c'est possible). Supprimez toute la poussière et n'hésitez pas à laver avec de l'eau additionnée de savon liquide (le savon noir - également disposnible sur ce site - est très efficace pour cela car les poux le détestent).

    Sur les surfaces horizontales et dans les nids : appliquez le produit en poudre, en le répartissant le plus uniformément possible, de façon à bloquer l'accès des poux. Vous pouvez utiliser un tamis pour les surfaces peu étendues, et une poudreuse mécanique pour les grandes volières ou les grands poulaillers. Si vous utilisez su journal, appliquez de la poudre SOUS et SUR le journal. Si vous utilisez de la paille, de la litière ou du sable, saupoudrez bien au dessus. Il n'est pas nécessaire d'utliser de grandes quantités de Bi-Poux®, mais de le répartir le plus uniformément possible

    Sur les surfaces verticales, les murs, les éléments de cages, etc... : faites une solution en mélangeant 200 à 300 grammes de poudre à 1 litre d'eau tiède (il est important d'obtenir après le mélange une consistance fluide et sans grumeaux), puis pulvérisez sur toutes les surfaces en un léger voile uniforme (le produit doit si possible ne pas couler après application). Insister dans les fissures et aux angles où se logent les poux. Le produit devient actif après séchage.

    Une surveillance régulière sera ensuite assurée pour faire une nouvelle application de poudre dans les meilleurs délais, si vous constatez à nouveau la présence de poux rouges (pensez à utiliser l'astuce du papier ou du chiffon blancs).

    Traitement préventif

    Pour protéger vos oiseaux des poux, une application systématique de poudre à chaque nettoyage de votre volière ou de votre poulailler donne d'excellents résultats. Parce que le Bi-Poux® est  sans danger et non toxique,  son emploi est sans risque d'intoxication pour vos oiseaux et pour vous-même. La poudre reste efficace aussi longtemps qu'elle n'est pas recouverte d'une couche de poussière.

    Une alternative contre les poux rouges efficace et sans danger: Bi-Poux®  en  Flacon de 400 g, en Flacon de 100 g, en Seaux de 2 kg et en Seaux de 5 kg et en sacs de 20 kg.

     

    «Plus de 10 Millions de poules pondeuses ont déjà été protégées contre les poux rouges»

    De nombreux témoignages d'éleveurs de petits oiseaux (serins, perruches...) ou d'oiseaux plus gros (pigeons, poules, faisans et autres gallinacés) sur les blogs et les forums d'éleveurs attestent de l'efficacité du produit.

    Consultez ces témoignages en tapant "poudre bicarbonate silice poux" sur Google.

    Il s'agit du seul produit de sa catégorie régulièrement utilisé par les professionnels de l'élevage de volailles. Plus de 10 millions de poules pondeuses ont déjà été protégées des poux de cette façon.

    Sécurité de l'éleveur amateur et des animaux

    Le Bi-Poux® combine les propriétés du bicarbonate de sodium, dont l'innocuité est établie de longue date, et une qualité très spécifique de silice précipitée amorphe (totalement exempte de silice cristalline)

    Ces composants ne présentent aucun danger pour l'homme ou les animaux en cas d'ingestion accidentelle, ni de risque de silicose, dans des conditions normales d'utilisation.

    Bi-Poux® n'est pas une préparation classée 'dangereuse' selon la Directive 1999/45/CE. Sa composition a été enregistrée le 8 août 2006 par l'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) sous nº 93281.

    Néanmoins, comme dans l'utilisation de toutes les poudres, nous vous recommandons de vous protéger les yeux avec des lunettes de sécurité et de porter un masque à poussière.

    Un Produit Certifié pour l'utilisation dans les élevages bio

    Conforme au règlement CEE n° 2092/91 modifié du 4 juin 1991, etcertifié par l'organisme Ecocert, le Bi-Poux® est parfaitement utilisable pour les élevages biologiques.

    De plus, vos oeufs peuvent être consommés sans restriction même immédiatement après traitement de vos volières ou de vos poulaillers. Vous ne prenez aucun risque pour vos oiseaux ni pour vous.

    Pour détruire les poux sans nuire aux oiseaux et à leurs éleveurs: Bi-Poux® en Flacon de 400 g, en Flacon de 100 g, en Seaux de 2 kg et en Seaux de 5 kg et en sacs de 20 kg.   

     

    Besoin de renseignements complémentaires sur les poux rouges et notre mélange de poudres minérales?

    Vous pouvez nous contacter de préférence par mail àcontact@compagnie-bicarbonate.com. Vous aurez une réponse rapide - moins de 48h.

    Je vous tiendrai bien sûr au courant des résultats de son utilisation.

    Alors, à bientôt. Ces petites bêtes n'auront pas le dernier mot, d'autant plus que l'hiver arrive alors c'est maintenant qu'il faut agir après il sera trop tard et vous n'aurez plus de poules dans vos poulaillers. 

    Il est important pour moi, de partager mes expériences positives ou négatives afin de vous aider à ne pas faire les mêmes erreurs que moi.

    Bonne journée à vous tous qui me suivez fidèlement.

    Ma conclusion surle produit 

    Votre Petite Lolotte

    lien de retour 

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    11 commentaires
  •  GRRRR chez Un Petit Coin de Bonheur

    Poux Rouges 

    Avec les chaleurs de la semaine derniere, des poux rouges ont proliférés dans l'un de mes poulaillers, du coup, gros coup de panique, il fallait agir très rapidement , car la taille de la plaque de poux rouges trouvée était de 5 cm carré. 

    La chute de ponte m'avait alertée et deux trois poules sans trop de punch m'à confirmé. Suite à cela, j'ai fait TOUT les poulaillers A FOND, car la spychose était là et bien là, j'ai déplace les poules de chaque parc à tour de rôle, et passer le chalumeau dans ceux ci /produit Saniterpen/poudre insecticide , huile de cade sur les perchoirs, les emplacements des nids, et en pulverisations dilué sur les poules afin de repousser ces acariens et de dissuader de venir vampiriser mes cocottes. Même si j'ai trouvé cela que dans un seul poulailler, il me fallait retrousser mes manches pour les autres, car cela m'a fait prendre conscience qu'il ne faut jamais baisser les bras et RESTER TOUJOURS vigilante.

    Ce fléau touche énormément d'élevage même petit, alors, soyez vigilants(es) et ne baissez pas les bras. Ci-dessous un article fort intéressant : 

    Lutter contre les poux rouges au poulaillerGRRRRRRRRR : Poux Rouges

    Le pou rouge (Dermanyssus gallinae) est un acarien hématophage (se nourrit de sang) qui parasite les oiseaux et les volailles.

    Sa taille est de l’ordre de grandeur du millimètre, il est gris à jeun, rouge vif après avoir ingéré du sang et rouge foncé en cours de digestion.
    Il craint la lumière et a une activité nocturne.
    La journée, il se loge dans les interstices à l’abri de la lumière (fissure, joint entre deux planches, sous les fientes séchées…) et y pond des oeufs formant des petites grappes translucides.

    Il ne vit donc pas sur les animaux et n’y vient que pour se gorger de sang.
    Lors de ces repas sanguins, il peut contaminer l’animal piqué, car il est vecteur de certains germes et véhicule des pathologies dont la salmonellose notamment.

    Sa présence est dangereuse pour les volailles, et entraîne :
    - nervosité pouvant conduire au picage, voire au cannibalisme,
    - diminution de ponte,
    - augmentation de la prise d’aliment,
    - anémie jusqu’à la mort dans les cas extrêmes.

    Il est facile de détecter la présence du pou rouge, grâce aux signes observés sur les volailles, mais aussi par la présence de points rouges sur les oeufs (poux écrasés). D’autre part, il est à noter que les poux rouges peuvent occasionnellement piquer l’éleveur.
    Afin de confirmer leur présence dans  le poulailler, une astuce consiste à placer un petit chiffon blanc roulé en boule. Après quelques jours, les poux rouges s’y nicheront immanquablement.

    Il semble que les infestations soient de plus en plus nombreuses et parfois difficiles à éradiquer.
    La meilleure façon de procéder est de traiter le poulailler et de protéger les volailles.

    Pour assurer une bonne réussite au traitement du poulailler, il faut procéder à un nettoyage très complet, à grande eau si possible additionnée d’un détergent très puissant, afin de décoller tous les supports et d’éliminer les poux et leurs oeufs. Une fois les surfaces propres, il faut traiter à l’aide d’un produit insecticide
    Cette  opération doit être effectuée en insistant particulièrement sur les zones infestées ainsi que sur toutes les fentes et interstices.
    Afin de renforcer le traitement et de préserver certains emplacements (nids, pondoirs…), il est judicieux d’employer une poudre insectifuge compatible.
    De plus, une application d’HUILE DE CADE sur les perchoirs en bois dissuade les poux rouges d’approcher les volailles pendant la nuit.
    En cas d’infestation massive, procéder 2 à 3 fois à ce traitement à 8-10 jours d’intervalle.

    huile de cade

     Huile de cade que vous trouverez  chez (cliquez sur le lien) 

    http://www.lestresorsdusud.net/


    Je vous recommande cette adresse, car les produits sont BIO et l'entreprise très sérieuse.

    Pour protéger les volailles contre les attaques nocturnes des poux rouges, il faut les saupoudrer à l’aide d’un produit insectifuge adapté de par sa granulométrie et son innocuité, notamment dans le cas des poules de chair et des pondeuses 
    Et, afin de remettre le cheptel parasité en forme, il est très bénéfique de procéder à une cure de vitamines (VITAVIL AMINE, VITOL-CH, VITAVIA).

    Après tous ces efforts (le traitement est vraiment fastidieux), restez toujours attentifs à une réinfestation possible, car l’éradication totale des poux rouges semble être difficile.

    Et enfin, un sujet que j'ai trouvé sur la toile, fort enrichissant, qui me sert actuellement dans mon action à mettre à mort ces bestioles. car cela fait peur, surtout la vitesse de propagation. http://lamarans.forumactif.org/t65-lutte-contre-les-poux-rouges-un-piege-a-poux

    Les commandes sont donc actuellement en attente, car je dois m'atteler à ce problème qui est prioritaire, il en va du bien être de mes poulettes.

    Après une semaine de traitement, voici le résultat, les poux rouge ont super bien diminué. Je dois donc continuer mon combat.

    Une semaine après le premier traitement et gros nettoyage :

    poux

     Poux Rouges

    p Rouges

    J'ai donc décidé d'abondonner les plaques perchoirs, car, quelques poux c'était réfugié entre les tasseaux et les plaques. Pour installer à la place des perchoirs tout neufs.

    Et voilà, finalement, les pékins adorent être perchées, alors, elles sont contentes.

    Le noir sur les murs, c'est l'huile de cade en second passage et j'ai mis pur.

    GRRRRRRRRR : Poux Rouges

     Ma poule "Biscotte" (poule au centre) est une vieille poule qui ne pond plus, mais c'est la chérie de Ti-Teuf alors, elle vit avec mon couple de MF pour compagnie et surtout plus ont est nombreux plus ont a chaud, surtout l'hiver. 

    GRRRRRRRRR : Poux Rouges

    Autre parquet de MF. 

    lien de retour

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique