• Remèdes naturel pour vos poules

    Informations trouvées sur les divers forums de galinettes et d'éleveurs et rassemblées ici en un seul sujet.

    ABCES DE LA PATTE OU DU DOIGT

    Laisser tremper la patte dans l'eau tiède pour "ramollir" la peau, retirer la nécrose et curer le pus.
    - cataplasmes d'argile verte : mélanger dans un récipient en verre avec une cuillère en bois de l'argile verte sans de l'eau de source ou en bouteille ou mettre du romarin en poudre.

    AFFECTION VIRALE
    - Thym : le plus efficace et rapide en huile essentielle.
    - Oignon : antiviral pour éviter la contagion
    Recette contre l'affection virale : ingrédients
    : 5 litrés d'eau
    : 1 kilo d'oignons
    :3-4 tête d'ail
    Couper les oignons et l'ail sans les éplucher
    Laisser macérer dans un seau avec un couvercle, jusqu'à ce que vous n'entendez plus de pétillement ( ce processus est une fermentation, vous pouvez d'ailleurs y ajouter un peu de sucre) Cette fermentation dure environ une quinzaine de jours.
    Après cette prériode de fermentation, vous pouvez vous en servir. : Ajouter 2 à 3 cuillère à soupe de cette préparation par Litre d'eau donné aux volailles.

    ANEMIE
    Suite à une infestation de poux à cause des piqûres la poule peut souffrir d'un manque de fer : donner du boudin avec un peu de persil haché ou des légumes riches en fer :
    les choux verts,
    le cresson,
    le pissenlit de printemps,
    les feuilles de navets,
    les feuilles d'orties fraîches - à faire en velouté avec des pommes de terre -
    les salades chicorées frisées et scaroles,
    les fanes de radis,
    les poireaux,
    les cébettes - petits oignons tendres de printemps -
    les bettes, etc ...
    la salade verte n'est qu'un apport en fibre
     
    ( le boudin est un aliment riche en souffre. Cet aliment soigne aussi les voies respiratoires. )

    ANTIBIOTIQUES NATURELS DES VOIES RESPIRATOIRES
    - Pour lutter contre le Coryza, eucalyptus et thym en infusion ou en huile essentielle+ vitamines dans l'eau

    CANNIBALISME OU PICAGE :
    une carence alimentaire en protéines
    un manque de nourriture et / ou d'eau
    selon certaines sources, le fait que la poule n'ait pas les moyens de prendre des bains de poussière

    CROISSANCE DES POUSSINS
    - levure de bière
    - Huile de foie de morue
    - graines d'Amarante
    - feuilles d'orties hachés
    - Caillé : Préparation  :
    Chauffer le lait de 30- 32 degrés, le faire cailler avec de la présure et le laisser reposer jusqu'au lendemain.
    Le caillé se trouve pris en bloc et facile à séparer du sérum qui est employé pour les poules et coq .
    Pour le premier mois, il faut le caillé d'un litre de lait pour 12 à 15 poussins.
    Le deuxième mois, un litre pour 8 à 10 poussins.
    Donner aux poussins le caillé avec du remoulage, farine d'orge blutée - et farine de maïs en quantité égale, verdure ( salade , oscille, chicorée , choux) le tout finement hache humecté au lait écrémé.
    J'ajoute les œufs clairs , cuits durs, blanc et jaune , a raison d'un œuf pour 25 poussins pendant les 15 premiers jours. Cette pâtée est à donner 2 fois par jour.

    COCCIDIOSE
    - Curcuma et Origan frais ou en poudre dans la pâtée ou dans l'eau
    - l'absorption d'Aïl en association de Thym et Romarin crée un contexte gênant l'implantation des coccidies

    - Vinaigre de cidre - crée dans l'intestin et l'estomac un milieu acide non apprécié des coccidies - verser 1c. à soupe dans 2.5 litres environ d'eau de boisson une fois par mois, et un peu plus (toutes les 3 semaines environ) lors des périodes chaudes et humides.C'est à dire, une fois par mois mais sur une seule journée, jeter l'eau le lendemain et remplacer cela par de l'eau clair pour les jours suivants. 3 semaines plus tard 2 c. à soupe dans 2,5 l d'eau mais sur une seule journée également (jetez l'eau le lendemain pour remplacer par de l'eau clair)

    ATTENTION au vinaigre de cidre car cela ramollies les coquilles. Pour ma part, je ne l'utilise pas.

    CONSTIPATION :
    Augmenter la ration quotidienne de verdure : chou, cresson, épinard, ricin

    COUVAISON
    Pour encourager :
    - graines de Tournesol
    - graines de chanvre

    DIARRHEE
    Infusion de camomille romaine : 15 grammes de sommités fleuries dans 1 litre d'eau bouillante et donner 2-3 cuillères à soupe par jour dans un peu de vin.

    ENTRETIEN DU POULAILLER
    - Eloigner les bêtes et fermer le local.Faire brûler des tiges d'aïl séchées et du poivre de cayenne.
    - Pour éloigner les mouches : suspendre un bouquet d'armoise sur lequel les mouches vont s'agglutiner puis le brûler; ou suspendre un bouquet de tanaisie ou une branche d'aulne.

    GALE DES PATTES
    Badigeonner, au moins 2 fois à trois jours d'intervalle, avec:
    - Huile de Cade 
    - mélange 1/2 souffre et 1/2 huile végétale
    - vaseline pour enduire les pattes après un des traitements ci-dessus pour éviter la réinfection;

    INFECTIONS BACTERIENNES
    en infusion ou huile essentielle ou les plantes fraîches et coupées en morceaux, le tout ajouté à la pâté ou dans le grain. 
    - Aïl
    - Mélisse
    - Thym

    INFECTIONS INTERNES
    - Ortie, plutôt préventif que curatif, donner graines ou feuilles, fraîches ou séchées

    MANQUE DE CALCIUM
    - donner, en complément des grains habituels des coquilles d'huîtres broyées, coquillages broyés (ou petits), escargots, coquilles d'oeufs bien écrasées et mélangées à de la pâtée
    - Donner de l'eau pétillante.

    MUE
    - Huile de foie de morue, 1 c. à soupe par kilo de graines (attention à sa conservation)
    - Levure de bière : contribue à la formation et à la qualité de la peau et des plumes - régénérant "d'un peu tout" (métabolisme)

    PLAIES
    Pour nettoyer:
    - lotion au Thym
    - lotion à la Mélisse -
    - pour arrêter une hémorragie ; laver la plaie dans une infusion de cupules de glands puis la soupoudrer de poivre noir ou de romarin en poudre.

    POUSSINS
    - pour les faire accepter par une poule, lui donner à boire d'abord pendant 3 jours du vin rouge (dilué avec un peu d'eau)
     
    Ponte 
    - activer la ponte des poules avec du chou vert 

    RHUMATISMES
    - Romarin, intégré à la nourriture ou en infusion dans l'eau de boisson

    TONIQUE
    -Tisane vermifuge et tonique pour les poules.
    Quelques feuilles ou sommités fleuries de tanaisie
    3 branches de romarin
    3 branches de thym
    2 grosses gousses d'ail
    1 litre d'eau
    Effeuiller le romarin et le thym dans l'eau froide, ajouter la tanaisie, puis les gousses d'ail épluchées et coupées en deux.
    Porter à ébullition et laisser bouillir 10 minutes environ.
    Laisser refroidir, filtrer et verser le liquide dans l'eau de boisson des volailles (1 litre de tisane pour 10 litres d'eau).
    Pour une bonne santé des poules, ce traitement est à renouveler tous les mois.

    VERS
    - Aïl en gousse en préventif mais en l' association avec du Thym, pour éviter l'implantation et le développement des oeufs.
    - Basilic : donner feuilles et fleurs fraîches à volonté
    - graines de courges : contre Ténias et Ascaris.
    - Menthe (menthe poivrée) - donner feuilles et fleurs fraîches à volonté
    - Tanaisie

    Les plantes ou produits naturels et leurs bienfaits

    Aïl
    C'est, avec le thym, l'aliment préventif et curatif par excellence pour nos poulettes !!
    Il devrait leur être donné au minimum une fois par mois, et sous toutes ses formes.
    Antiseptique, antiviral, antispasmodique, bactéricide, vermifuge...
    L'aïl renforce les défenses immunitaires, améliore la circulation du sang (fortifie le coeur, réduit la tension artérielle) et prévient des infestations par les parasites.
    Le proposer en infusion dans l'eau de boisson permet d'être sûr que toutes les volailles en consomment à dose satisfaisante (voir la recette pour l'infusion dans le premier poste). 
    L’aïl peut être conservé dans l’huile : pour 1/2 litre d'huile, écraser les gousses d'une tête d'aïl, laisser macérer 5 jours, filtrer -donner aux poulettes 1 c. à soupe pour 2.5kg de graines 2 à 3 fois par semaine. 
    Par contre, il est possible que l’ail contienne une bactérie responsable du botulisme. Ainsi conservé dans l’huile (sans oxygène), les conditions sont optimales pour le développement de toxines. La consommation d’un produit détérioré peut mener à une intoxication alimentaire grave qui se manifeste par des symptômes tels des étourdissements, de la difficulté à respirer, à avaler. L’apparence, l’odeur et le goût d’une huile détériorée ne seront pas nécessairement modifiés, d’où l’importance de respecter les consignes suivantes :
    - toujours garder au réfrigérateur l’ail conservé dans l’huile
    - pour une conservation de plus d'une semaine, ajouter au mélange une pincée de sel ou 5 gouttes de vinaigre et bien mélanger.

    Amarante
    C'est THE plante à donner pour un bon développement des poussins et une grande forme des adultes !! Elle possède pour nos volailles (et pour nous-mêmes également) des tas de bienfaits détaillés ici : http://pronaturafrance.free.fr/amarante.html
    Elle est riche en protéines, minéraux, vitamines, oligoéléments... 
    Les amarant(h)es se déclinent en plusieurs espèces (et présentes plusieurs couleurs du vert au pourpre), cultivées comme plantes ornementales ou potagères. Il s'agit de plantes peu exigeantes, qui pourront vivre dans une terre pauvre avec très peu d'eau (mais qui seront bien sûr plus vigoureuses et colorées dans une terre enrichie). La plante se reproduit seule, par semis.
    Pour les humains, l'amarante est anti-inflammatoire, antiprurigineuse, astringente, diurétique, emménagogue... Elle est traditionnellement utilisée pour lutter contre les démangeaisons, la diarrhée, l'eczéma, les règles abondantes et les saignements du rectum. Elle serait également utilisée en cosmétologie pour les soins de la peau.

    Germes de blé 
    - intéressant de donner en même temps que la levure de bière car agissent en synergie
    Naturellement riche en vitamines B, E, magnésium, zinc, phosphore, fer, protéines et fibres.
    Complète très bien l'alimentation céréalière des volailles, mais son prix le réserve plutôt à la fabrication de pâtées d'excellente qualité pour les poussins. 

    Huile de foie de morue 
    Source importante de vitamies A et D.
    Cette huile est particulièrement indiquée en période de mue, en période de froid (hiver : administrer une fois par mois) ou en cas de faiblesse (après identification de la cause éventuelle et traitement).
    Elle doit ête conservée au frais, dans un récipient étanche, à l'abri de l'air et de la lumière car sinon elle risque de s'oxyder et perd ses bienfaits.

    Levure de bière
    La levure de bière est l'appellation courante d'un champignon unicellulaire microscopique. Il s'agit principalement du Saccharomyces cerevisiae ou du Candida utilis.
    Elle se distingue de la levure de boulanger par le procédé de déshydratation de la crème de levure. De plus, la levure de bière est inactive si les cellules ont été chauffées à plus de 40°C (mais elle conserve ses vitamines et ses minéraux). (Wikipédia)
    Complément alimentaire très apprécié pour la vitamine B1 qu'elle contient, mais aussi  autres du groupe B, des protéines et des polysaccharides.
    Elle a donc des bienfaits sur le peau, les plumes (et les poils), sur l'immunité; elle stimule l'appétit.
    Existe aussi sous forme "enrichie"... en minéraux  et/ou "vitaminée" (souvent au rayon "pigeons" du magasin).
    Peu chère et facile d'utilisation (saupoudrer simplement sur la nourriture).

    Thym
    Antibactérien, antiseptique respiratoire, intestinal et urinaire, antispasmodique, stimulant la sécrétion de la bile, favorisant la digestion, diurétique, emménagogue, expectorant pectoral, stimulant général... Le thym possède autant de bienfaits pour nos poulettes que pour nous-mêmes !!
    Il peut être donné à manger aux volailles sous toutes ses formes, au moins une fois par mois à titre préventif (il dérange par exemple l'installation des coccidies), et plus en cas de symptômes (d'infection bactérienne, respiratoire, manque de tonus, etc). 
    En lotion, il peut être utilisé pour nettoyer les plaies et blessures (recette dans le premier message).
    Infusion dans de l'eau : jeter 1 grosse poignée de thym frais dans 250ml d'eau froide et porter à ébullition; couvrir et laisser reposer hors du feu une vingtaine de minutes. A intégrer aux restes de pâtes, par exemple, ou de semoule ou encore dans du pain (en les laissant bien gonfler dans l'infusion) à raison de 2c. à soupe par poule par jour, pendant 4/5 jours.
    Dans de l'huile : jeter une petite poignée de thym frais dans 200ml d'huile, laisser reposer 5 jours minimum, filtrer... A mélanger, aux graines des volailles par exemple, à raison d'une c. à soupe par kilo de graines. Conserver à l'abri de la lumière.

    Huile essentielle de Thym (thym à linalol) - en curatif -  une goutte par ration "normale" de nourriture pour deux/trois volailles, à diluer dans une cuillère d'huile végétale, donner pendant 5 jours, puis faire une pause de 2 jours avant de recommencer pour 5 jours; éventuellement, on peut mettre à disposition de toutes les volailles deux bacs d'aliments : l'un avec l'huile essentielle de thym et l'autre pas...en théorie, les poules iront d'elles-mêmes manger dans le bac qui leur convient...
      

    A l'heure d'hiver